Share This Post

Histoire de Timbres Français / Parole aux adhérents

Les fins de catalogue : Les émissions « France Libre » – « C. F. L. N. »

Les fins de catalogue : Les émissions  « France Libre »  –  « C. F. L. N. »

Vous savez toutes et tous qu’à la fin de tout bon catalogue philatélique, un certain nombre de timbres et/ou de vignettes y sont présentés et répertoriés. Il semblerait que peu de philatélistes s’y intéressent vraiment.
Ensemble, découvrons-les, vous verrez que ça n’est pas inintéressant !

La France Libre créée par de Gaulle, à la suite de son appel du 18 juin 1940, à Londres avec l’appui de Churchill. C’est un régime de résistance extérieur face à Pétain et à la progression allemande.

Le 13 juillet 1942, elle s’appellera ‘France Combattante’ adhérant ainsi à d’autres groupements de résistance.

Le 3 juin 1943, elle intègre le Comité Français de la Libération Nationale.

Le 4 juin 1943, sous la coprésidence du général de Gaulle (représentant des français de Londres) et du général Giraud (représentant des français à Alger), eut lieu la première séance du C. F. L. N. créé la veille à Alger. Il fut créé pour unifier les efforts de guerre français, et préparer la Libération. Il se transformera en juin 1944 en ‘gouvernement provisoire’, de Gaulle considérant comme ‘illégitime, nul et non avenu’ le régime de Vichy.

Afin de soutenir la lutte et les œuvres de la France combattante, des timbres à forte surtaxe seront émis.

La première série de timbres émise le 26 octobre 1943 aura pour thème « Pour l’aide aux combattants ». Le tirage sera de 400.000 séries au 18 décembre 1943, avec retrait initial prévu le 31 janvier 1944 repoussé au 31 mars. Toutes les vignettes invendues seront retournées à l’agent comptable des timbres-poste d’Alger.

Tous les timbres émis à partir de cette date sont répertoriés dans le catalogue Yvert sous la rubrique ‘France Libre’, alors qu’on l’a vu précédemment, à cette date, le C.F.L.N. était créé depuis plus de 4 mois, les timbres étant bien libellés au nom du Comité. Cela pourrait s’expliquer par le fait que depuis le 25 septembre, le général Giraud est peu à peu écarté de la Direction du Comité pour en disparaitre le 9 novembre. Les gaullistes s’étant vu refuser les timbres avec surcharge ‘France Libre’ voulaient malgré tout montrer leur singularité. De plus les timbres-à-date, déjà en place, qu’utilisaient les colonies ne permettaient pas d’inscrire le nom en entier du C.F.L.N., mais ‘France Libre’.

Les 4 premiers timbres sont libellés ‘République Française’, et le 5ème ‘France d’Outre-Mer’ avec la Croix de Lorraine en bas à droite.

Ce timbre émis pour « l’aide aux résistants », imprimé à Alger par feuillet de 10 timbres avec au-dessus et en-dessous de chaque, une vignette attenante où figure une croix de Lorraine bleu foncé dans un cadre en pointillés gris. Il a la particularité d’être percé ‘en scie’. Sa date d’émission n’est pas certaine….. entre le 16 et le 26 novembre 1943, et son retrait prévu le 31 janvier 1944 repoussé comme la série précédente au 31 mars. Il a été tiré à 100.000 exemplaires qui seront expédiés vers la Corse et toutes les colonies françaises.

‘Œuvres de solidarité française’. Timbre imprimé aussi à Alger, il a été émis le 12 mai 1944 et tiré à 500.000 exemplaires. A remarquer qu’il est inscrit ‘POSTES’ et non plus ‘Comité Français de la Libération Nationale’
Solidarité française’ et ‘Entraide de l’aviation’, ce timbre pour la poste aérienne a été tiré à 1.000.000 d’exemplaires et émis en septembre 1944.
Ces ‘timbre taxe’, dits ‘Colonies générales’ émis en 12 valeurs différentes (de 10c à 50f), ont été imprimés à Londres en 1943. Ils y furent gardés puis diffusés dans certaines colonies françaises en fin d’année 1945.

Tous les timbres présentés ci-dessus, qu’ils aient été imprimés à Londres ou à Alger ont été émis pour être distribués et vendus en Corse et dans les colonies générales françaises pour affranchir le courrier local. En voici la liste : AEF, AOF, Algérie, Cameroun, Côte des Somalies, Guadeloupe, Guyane, Inde, Liban, Madagascar, Maroc, Martinique, Nelle-Calédonie, Nelle-Hébrides, Océanie, Réunion, St-Pierre-et-Miquelon, Syrie et Tunisie.

Share This Post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Aller à la barre d’outils